Press "Enter" to skip to content

Tout savoir sur les arbres fruitiers

Plantez un pommier, un cerisier ou un poirier pour récolter de bons fruits et apporter du charme à votre terrain.

Le pommier est l'arbre fruitier le plus répandu au Québec.
Le pommier est l’arbre fruitier le plus répandu au Québec.

Tout comme il est agréable de commencer un potager pour récolter ses propres légumes, il est très plaisant de disposer d’arbres fruitiers pour déguster de délicieux fruits année après année.

Si vous ne savez pas quel arbre fruitier choisir pour votre terrain et comment vous en occuper à chaque étape de sa vie, munissez-vous d’un calepin et prenez des notes. Dans cet article, nous allons vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur les arbres fruitiers, et si vous avez la main verte, n’hésitez pas à aller découvrir notre article sur les arbres parfaits pour le Québec.

 

Les variétés d’arbres fruitiers adaptés au climat du Québec

À cause de nos hivers rigoureux, il n’est pas possible de faire pousser n’importe quel arbre fruitier au Québec. Toutes les variétés d’arbres exotiques ne peuvent pas s’épanouir en pleine terre sous notre tropique et, de manière générale, il vaut mieux privilégier les arbres fruitiers rustiques.

Concrètement, nous vous recommandons de choisir un pommier, un poirier, un prunier ou un cerisier en guise d’arbre fruitier, ou des arbustes à petits fruits comme les framboisiers ou les mûriers. Gardez aussi en tête que certaines variétés d’arbres fruitiers sont plus ou moins résistantes dépendamment de la zone de rusticité dans laquelle vous habitez.

Notez que vous pouvez tout de même planter des arbres fruitiers exotiques sur votre propriété, mais dans ce cas il ne faut pas le faire en pleine terre. Choisissez des citronniers, des figuiers ou des orangers, mettez-les en pots et rentrez-les dès que les températures baissent, par exemple dans une véranda transformée en jardin d’hiver.

 

Les étapes de plantation d’un arbre fruitier

Avant même d’acheter votre arbre fruitier, vous devez d’abord déterminer l’emplacement où vous allez le planter. Pour cela, vous devez tenir compte de l’ensoleillement nécessaire à l’épanouissement de l’arbre et des dimensions qu’il atteindra à sa maturité. Prenez aussi en compte la taille des racines et évitez de planter votre pommier, votre cerisier ou votre poirier près de votre maison.

Ensuite, prévoyez tout le nécessaire pour procéder à la plantation, en gardant à l’esprit qu’il est préférable de planter un arbre fruitier lorsqu’il ne fait ni trop chaud ni trop froid, autrement dit au printemps ou à l’automne. Équipez-vous d’un bon matériel de plantation, à savoir une pelle, un tuteur, des attaches, du paillis et de la terre enrichie.

Après quoi, vous êtes prêt à débuter la plantation en elle-même. Commencez par creuser un trou 1,5 fois plus large et profond que la motte de terre rattachée à votre arbre fruitier. Puis, disposez l’arbre dans le trou et recouvrez-le de terre enrichie jusqu’à ce que le trou soit rebouché. Enfin, arrosez l’arbre, entourez-le de paillis et tuteurez-le.

 

Les bons gestes d’entretien nécessaires

Maintenant que votre arbre fruitier est planté, il va vous falloir en prendre soin pour qu’il se développe bien et qu’il passe les saisons sans s’abîmer. Deux moments vont être particulièrement importants et délicats pour votre arbre : l’automne, pour préparer l’arbre pour l’hiver et le printemps ou l’automne, pour le tailler.

Concernant la taille de votre arbre fruitier, vous pouvez soit la faire vous-même en faisant attention à ne pas couper des branches de plus de 5cm de diamètre, soit faire appel à une entreprise spécialisée dans les services d’arbres.

Au sujet de la préparation de l’arbre pour la saison froide, c’est assez simple. Il suffit de protéger ses racines en disposant du paillis au pied de l’arbre et de l’abriter du vent et de la neige grâce à une toile géotextile blanche.

Soyez le premier à commenter!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Alors, comment trouvez-vous notre site?