Press "Enter" to skip to content

Construction de charpentes de toit

La charpente de toit en pente est principalement constituée de fermes. Les fermes de toit, également appelées chevrons, forment l’ossature de votre toit. En effet, c’est sur ces éléments que viendront se poser le contreplaqué et le revêtement de couverture de votre toiture.

Charpente en bois d'une maison en construction
Charpente en bois d’un bâtiment en construction

Voici un descriptif de la marche à suivre pour monter votre charpente de toit en bois de manière sûre et sécuritaire.

De quoi est composée une charpente de toit?

Avant d’attaquer le vif du sujet, il convient d’expliquer les termes utilisés dans le cadre de la charpenterie afin d’éviter toute confusion. En effet, la charpente est un élément indispensable de votre maison. C’est celle-ci qui va supporter le poids de votre maison (mur porteur) ou, dans notre cas, la toiture.

Il est donc essentiel de bien connaître de quoi on parle pour ne pas commettre des erreurs pouvant coûter cher à rattraper.

Ainsi, une charpente de toit est composée des éléments suivants :

  • Fermes ou chevrons. Ce sont les poutres qui sont disposées de manière oblique et qui donnent la forme triangulaire à votre toit.
  • Le bas de la pente du toit est nommé la corniche.
  • Les poutres traversant horizontalement et sur la largeur la structure accueilleront le plafond.

La fixation des fermes et autres éléments de charpente

Les chevrons sont eux-mêmes composés de bois de charpente et de plaques de métal. Tous les chevrons sont identiques pour faciliter leur montage et assurer leur solidité.

La première étape consiste donc à fixer la charpente de toit à la structure de la maison. Pour cela, les chevrons sont fixés sur le dessus des murs extérieurs à l’aide de clous vrillés de 24 pouces. Ils doivent être placés au centre de la poutre de la même manière que lors de l’installation des montants de mur.

Pour fixer les fermes ensembles, on utilisera des lattes de bois de 1×3 posées à l’intérieur et à différents angles pour les maintenir bien immobiles.

Deuxième étape, les corniches. Leur mise en place est relativement simple. Il suffit pour cela de les clouer de manière à ce que le chevron dépasse légèrement du mur sur lequel il repose. La principale difficulté repose dans le fait que les corniches fassent la même taille de part et d’autre.

L’utilisation de 2×4 pour les corniches latérales est de mise avant l’installation du contreplaqué.

Il existe d’autres méthodes de construction de charpentes, toutefois celle que nous venons de décrire est l’une des plus sûres et surtout des plus durables.

Une fois ces travaux effectués, vous pourrez procéder à la pose de contreplaqué et la couverture de toit.

Vous avez le moindre doute sur la mise en œuvre de vos travaux de charpente? Ne prenez pas votre projet à la légère et demandez l’assistance d’un entrepreneur général ou d’un charpentier spécialisé recommandé par la RBQ.

Soyez le premier à commenter!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alors, comment trouvez-vous notre site?